Trekking hivernal dans le parc Oulanka - Jour 2
Écrit par Ludwik   
16-05-2006
Après une première journée de découverte et une nuit qui n'a pas été de tout repos, voici le récit de la seconde journée.

La seconde étape a été dure à commencer à cause d’une nuit assez mouvementée car il a fallu s’occuper du feu toute la nuit…

Facile direz-vous, n’importe qui est capable de mettre du bois dans un poêle. Sauf que la difficulté n’est pas là, mais plutôt au niveau de la fréquence d’alimentation du poêle…

Vous commencez à voir où je veux en venir, hé oui, il va falloir se lever la nuit et ceci toute les heures afin d’y mettre les buches (coupées par vos soins la veille). La moindre panne de réveil va se solder assez cher car une fois le feu éteint il n’est pas toujours facile de le rallumer (prévoir des allumes feu) et la température descend vite fait (surtout quand il fait -30° à l’extérieur). Le seul conseil que je peux vous donner est de faire des rondes à 4 au minimum (sinon la nuit va être très entrecoupée)

Maintenant, pour ce qui est de l’étape, elle ne présente guère de difficultés, le profil de l’étape est assez plat. Et la seule difficulté sera de marcher avec une fatigue cumulée maintenant sur quelques jours.




Quant au profile de température de l’étape vous pouvez le consulter sur le graphique suivant :
(source : FMI)





Vers le milieu de l’étape, vous trouverez le refuge Puikkokämppä. Il vous permettra de vous y arrêter quelques instants pour y « casser la croute ».

Pour ce qui est du refuge en lui-même, il est a noter qu’il est plus grand que le premier ou nous avions passé la nuit. Toutefois celui-ci à l’air d’être moins confortable que le premier à cause de deux ouvertures de la taille d’une brique (environ 20 cm * 10 cm) dans 2 des 4 murs du refuge. Ces 2 ouvertures devront être colmatées pour la nuit sinon la température du refuge risque d’avoir du mal à augmenter…



La dernière partie de l’étape est assez simple et elle vous amènera au plus beau point de vue de l’étape qui est a l’arrivée de celle-ci. Là vous pourrez admirer la rivière Oulanka, les quelques îlots à proximité et un léger rapide près du refuge.





Pour ce qui est du refuge Taivalköngäs, celui-ci est beaucoup plus grand que les refuges précédents. Ce refuge permet d’accueillir aisément une vingtaine de personnes, mais de part sa construction, il est facile à chauffer car le refuge est divisé en 2 niveaux facilement isolable. Le poêle quant à lui est beaucoup plus grand mais est moins pratique que le poêle du premier refuge, car il n’a pas de surface plate, surface bien utile pour faire bouillir de l’eau. (Il est toujours possible d’y faire bouillir de l’eau, mais l’opération sera moins aisée)




Commentaires

Ecrire un commentaire
Si vous voulez un nouveau code de sécurité : rafraichissez votre page.
Nom:
E-mail
Adresse de votre site perso
Titre:
BBCode:Web AddressEmail AddressBold TextItalic TextUnderlined TextQuoteCodeOpen ListList ItemClose List
Commentaire:



Code:* Code

Powered by AkoComment!

Dernière mise à jour : ( 13-06-2007 )